Observatoire des performances hôtelières UMIH – OlaKala destination septembre 2019

31/10/19

L'hôtellerie française ralentit encore un peu pour ce mois de rentrée scolaire. Paris et l’Île-de-France plongent d’autant plus que pendant les vacances d’été et tirent les performances vers le bas. La Province maintient tant qu’elle peut ses résultats pour une évolution nationale neutre.

Des résultats très proches de ceux du mois d’août se révèlent en septembre, à une différence près : les chiffres ont encore baissé. En effet un tableau assombri se dresse du secteur hôtelier français ce mois-ci. Seulement +0,3 point d’occupation supplémentaire, pour un taux d’occupation qui passe à 77,7% ; un prix moyen qui compense ce manque de clients dans les hôtels en se réhaussant à hauteur de +2,7% (PM de 108,10 €HT) pour conduire à un RevPAR artificiellement en hausse de +3,1%, qui s’établit ainsi à 84,00 €HT. En effet tous les prix augmentent partout en France, à l’exception du haut de gamme à Paris et du milieu de gamme en Île-de-France (hors Paris). Le cœur économique de la France tombe dans le négatif ce mois-ci.

La capitale perd -0,4 point d’occupation (pour un TO de 88,6%) et sa région -1,7 pt (TO de 81,5%). L’occupation du parc des deux combinés chute à 84,6%, en recul de -1,2 pt. A Paris, c’est l’hôtellerie économique qui fait surtout défaut, avec une chute de TO de -2,7 pts. En réalité c’est aussi le segment qui démontrait la meilleure performance à la même période l’an dernier, en septembre 2018.

L’UMIH, 1ère organisation patronale du secteur de l’hôtellerie-restauration s’allie avec OK_destination, leader des études sur le secteur hôtelier, et mettent en place un Observatoire mensuel des performances hôtelières en France, se basant sur le traitement statistique des parts de marché de plus de 3 500 hôtels.

Tous les mois, UMIH et OK_destination publient les résultats de l’activité hôtelière (Taux d’occupation, Prix moyen HT et RevPar HT) par types d’établissements et par zone géographique : France, Grandes Zones (Nord-Ouest, Nord-Est, Sud-Est, Sud-Ouest, Ile-de-France) et départements. L’observatoire permettra également de comparer les résultats avec ceux de l’année N-1 et d’anticiper les tendances de réservation à venir.

Cet observatoire basé sur des données fiables et représentatives (3 500 hôtels) donnera une information juste et précise de la situation de l’hôtellerie française. Il permettra de comparer département par département, mois par mois, et année par année, l’évolution d’un secteur économique majeur pour l’économie française.